Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment va le Venezuela ?

par Bernard Tornare 9 Août 2022, 19:18

Comment va le Venezuela ?
Par César Trómpiz

 

Les nouvelles conditions de la situation vénézuélienne ont maintenu le silence de la plupart des médias. Après cinq années ininterrompues de premières pages reflétant les mauvaises nouvelles sur les conditions économiques, sociales et politiques du pays, les nouvelles perspectives pour les Vénézuéliens ont amené le silence des médias. Le Venezuela est entré dans une nouvelle phase de redressement qui mérite d'être connue.

 

Après les sanctions illégales des États-Unis, notre pays connaît un premier trimestre de croissance à la fin de 2021 et prévoit une croissance d'au moins 5 % en 2022. Ce changement ne s'est pas produit en raison de la chute annoncée de la révolution bolivarienne ou du remplacement de Nicolás Maduro au pouvoir, mais c'est précisément dans le cadre de la révolution et de la continuité du président constitutionnel que les nouveaux chiffres de l'économie vénézuélienne ont été atteints.

 

Le processus de décollage économique du Venezuela se comprend dans le contexte de stabilité politique et de protection sociale mené par le gouvernement bolivarien. Bien que les plaies causées par la guerre économique contre le Venezuela soient encore ouvertes, il existe un moment de travail conjoint entre les secteurs public et privé, les différents courants politiques nationaux et les secteurs sociaux de la population qui permet le décollage de l'économie et le redressement progressif du pays. Parmi les autres réalisations de cette étape, on peut citer l'augmentation de la production nationale de 80% des produits du panier de base des Vénézuéliens, ainsi que la réorganisation des producteurs orientés vers l'exportation.

 

Dans le domaine de la production pétrolière, il faut noter le changement de fournisseurs de technologies, l'ouverture de nouveaux marchés, le rôle prépondérant des travailleurs du pétrole et le rétablissement des relations avec les acheteurs traditionnels. L'ensemble de ces facteurs a permis la réouverture du marché pétrolier vénézuélien, qui était fermé aux marchés européen et américain depuis 100 ans uniquement en raison de l'inimitié politique des administrations idéologiques de la Maison Blanche et de ses partenaires.

 

L'audacieuse loi sur les zones économiques spéciales est venue s'ajouter au processus de redressement vénézuélien. Cet instrument permet à l'État vénézuélien d'accorder des privilèges aux investissements nationaux et internationaux dans des territoires spécialisés afin de stimuler la productivité du pays, en tirant parti de la position géostratégique du Venezuela et en favorisant l'établissement d'un système mixte de productivité au Venezuela. La nouvelle loi est un appel à capitaux pour stimuler le tourisme, les capacités douanières et de transit dans la mer des Caraïbes, entre autres. L'objectif est l'installation de nouveaux centres productifs avec des garanties élevées pour le retour des investissements. À ce jour, cinq zones économiques spéciales ont été décrétées, ce qui constituera le début de l'application de cette loi.

 

Les nouvelles conditions s'accompagnent d'un climat d'optimisme, de paix sociale et politique dans le pays. La confiance dans le gouvernement bolivarien, dans les institutions de la République bolivarienne du Venezuela et le dialogue permanent avec tous les secteurs du pays ont réussi à déplacer l'agenda conflictuel promu pour la déstabilisation et la faillite de la patrie de Bolivar et Chávez. La santé de la révolution bolivarienne se traduit par la reconnaissance permanente des institutions légitimes du pays par la majorité des nations du monde.

 

Le Venezuela marche aujourd'hui main dans la main avec ses travailleurs, ses hommes et femmes d'affaires et ses dirigeants responsables de tous les courants politiques qui s'engagent pour la souveraineté et la stabilité du pays. Ces éléments ne feront pas les gros titres de la presse oligarchique, et encore moins des médias qui parient sur la chute de la République bolivarienne du Venezuela et du président Nicolás Maduro. Ce dont les lecteurs peuvent être sûrs, c'est que le Venezuela d'aujourd'hui surmonte les agressions internationales et se redresse sous la direction de la Révolution bolivarienne socialiste.

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en espagnol
 

César Trómpiz est ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela en Bolivie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page