Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: croisade contre le socialisme

par Bernard Tornare 18 Mars 2019, 13:45

John M. Ackerman est chercheur à l'Institut de recherches juridiques de l'UNAM (Université nationale autonome du Mexique), Docteur en sociologie politique et Docteur en droit constitutionnel.

John M. Ackerman est chercheur à l'Institut de recherches juridiques de l'UNAM (Université nationale autonome du Mexique), Docteur en sociologie politique et Docteur en droit constitutionnel.

Titre original: Cruzada en contra del "socialismo"


Par John M. Ackerman

 

La guerre froide a pris fin il y a trois décennies, mais certains ne s'en sont pas rendu compte et mènent maintenant une croisade violente contre le "socialisme" sur toute la planète.

 

Mais qu'est-ce que le "socialisme" au juste, est-il vraiment aussi mauvais qu'on le dit?

 

Le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, affirme que le grand choix aujourd'hui pour les peuples du monde est entre liberté et socialisme, entre responsabilité personnelle et dépendance gouvernementale.

 

Voici un fait pour vous, monsieur Pence : les dépenses militaires américaines s'élèvent à environ 590 milliards de dollars par année, soit plus que le total des sept pays suivants réunis [Ndt: Chine, Arabie saoudite, Russie, Royaume-Uni, Inde, France et Japon].

 

Chaque année, les Etats-Unis consacrent près de 50% de leurs dépenses programmables - soit environ 14% de leur budget total - aux questions militaires.
 

Mais ces dépenses énormes n'impliquent aucune "dépendance du gouvernement" et l'armée américaine travaille pour la "liberté".

 

Pas vrai, M. Pence? Comme au Venezuela, par exemple?

 

Apparemment, vous ne savez pas qu'aux Etats-Unis, 15 % de la population est en dessous du seuil de pauvreté, un pourcentage plus élevé que des dizaines d'autres pays, dont la France, le Canada, la Russie, la Hongrie et le Danemark.

 

Dans leur propre pays, des centaines de milliers de sans-abri sont contraints de dormir dans la rue et de fouiller dans les ordures pour trouver leur nourriture quotidienne.

 

Les scènes que Jorge Ramos a dépeintes n'arrivent pas qu'au Venezuela, hein? Aux Etats-Unis, 25% des enfants vivent dans la pauvreté, ce qui place ce pays au 34ème rang des pays développés, derrière tous les pays européens, mais aussi l'Australie, le Canada, le Japon et la Nouvelle-Zélande. 

 

Et surprise! 


Les pays où il n'y a presque pas de pauvreté et où les enfants grandissent en bonne santé sont précisément ceux où le gouvernement dépense moins pour l'armement militaire et plus pour l'éducation publique, la santé et les services sociaux. 

 

C'est exact, M. Pence! Ce que vous appelez "socialisme" travaille à construire des sociétés saines et fortes, condition nécessaire pour que chacun, précisément, puisse développer librement ses capacités et ses projets de vie. 

 

Je comprends que cela va à l'encontre de votre logique, M. Pence. Apparemment, vous vivez toujours à l'époque de la guerre froide, quand il y avait une guerre à mort entre deux systèmes radicalement opposés : le capitalisme et le communisme. Mais je vous informe, Monsieur le Vice-Président, que le mur de Berlin est tombé en 1989. Il y a 30 ans! 

 

Aujourd'hui, il est clair que la seule façon de s'en sortir passe par une combinaison syncrétique et solidaire entre les principes d'égalité et de liberté, entre concurrence et justice, entre l'individu et le collectif. Je vous souhaite la bienvenue au XXIe siècle, Monsieur Pence, et vous présente la modernité. Il n'est jamais trop tard pour apprendre quelque chose de nouveau. 

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en espagnol
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page