Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Opinion: vers un nouveau multilatéralisme

par Bernard Tornare 4 Juin 2019, 20:02

Opinion: vers un nouveau multilatéralisme

Constituer un espace commun entre les pays illégalement sanctionnés par les Etats-Unis

 

Hacia un nuevo multilateralismo

Titre original: Conformar un espacio común entre los países sancionados ilegalmente por EEUU

 

 

Par Fernando Bossi


Les Etats-Unis, avec le gang qui les gouverne aujourd'hui, ont assumé le rôle de juge de la planète. Ignorant le droit international et essayant d'éviter sa décadence en tant que puissance hégémonique, elle émet des directives, des sanctions, des opinions et des résolutions dans des pays et des régions qui ne la concernent pas.


Bien que le droit à la souveraineté et à l'autodétermination des peuples ait toujours été bafoué par l'impérialisme, il agit aujourd'hui avec une attitude non déguisée et provocatrice, typique d'un voyou en déclin qui veut retrouver ses qualités d'autrefois.

 

Aujourd'hui, il y a pratiquement peu de pays sur la planète qui ne font pas l'objet de sanctions ou qui sont menacés de sanctions par les États-Unis. De la Chine, en passant par la Russie, l'Iran, le Venezuela, Cuba, la Corée du Nord, la Turquie, la Syrie, l'Irak, le Myanmar, le Yémen, la Biélorussie, le Nicaragua et bien d'autres.

 

Ces sanctions concernent aussi bien les pays que les citoyens, les entreprises et les institutions qui entretiennent des relations avec les pays sanctionnés. Même les banques et les entreprises des pays alliés aux Etats-Unis n'échappent pas aux avertissements en cas de "violation" des sanctions extraterritoriales de Washington.

 

Le chancelier russe Sergueï Lavrov a déclaré à juste titre que les sanctions que les Etats-Unis appliquent contre différents pays "sont illégales" et répondent à son désir de "dominer" le monde et de "dicter sa politique" aux autres Etats, obtenant ainsi des "avantages unilatéraux".

 

Et comme si cela ne suffisait pas, les sanctions économiques sont toujours présentées comme un préambule à des mesures plus extrêmes, telles que la provocation d'actions déstabilisatrices, le recours au terrorisme avec des mercenaires financés par les Etats-unis ou la menace des guerres et invasions.

 

Trump et ses sbires semblent ignorer que le monde qui s'est formé immédiatement après la chute du mur de Berlin en est un autre, et que l'unipolarité souhaitée par l'Empire américain ne s'est pas réalisée. Si les Etats-Unis, qui reste une puissance redoutable à bien des égards, croient qu'ils peuvent devenir maîtres du monde sans résistance, ils se trompent.

 

C'est pourquoi il est urgent que les pays du monde mettent un terme à cette arrogance impérialiste. Il est de plus en plus nécessaire de s'attaquer avec détermination aux mesures punitives unilatérales que le gouvernement américain applique de façon capricieuse.

 

Le multilatéralisme doit être imposé. Une proposition qu'il ne faut pas sous-estimer est celle d'avancer dans la conformation d'un espace commun qui regroupe les pays illégalement sanctionnés par les Etats-Unis.

 

Une réponse commune est toujours plus forte que des réponses partielles. Il est temps de former un Club de pays arbitrairement sanctionnés par les Etats-Unis, afin d'ouvrir la voie à un nouveau multilatéralisme fondé sur le respect de la souveraineté et de l'autodétermination des peuples dans la pratique.

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en espagnol

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page