Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: les réseaux sociaux, une arme de guerre

par Bernard Tornare 17 Janvier 2019, 12:47

Venezuela: les réseaux sociaux, une arme de guerre

Titre original de l'article: Enredados en las redes

 

Par : alcidesmartinez1967@gmail.com

 

La droite internationale a ses laboratoires médiatiques pour manipuler et tromper les peuples du monde afin d'atteindre ses objectifs militaires et de piller les richesses naturelles que la providence divine a ajoutées au territoire latino-américain.

 

Leur principale arme de guerre sont les réseaux sociaux et pour cela, de manière scientifique, ils élaborent des messages et des contenus bien conçus et sortis à la pince à épiler pour capturer leurs idiots utiles qui commencent immédiatement à se multiplier partout, validés par leurs sociétés de médias et dans tous les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instgram, Whassapt et autres, répètent comme des perroquets le message rempli de mensonges qu'ils veulent faire passer pour vrai.

 

Manipulation, mensonges, tromperie, double langage, deux poids, deux mesures, faux positifs et autres sont des éléments qui justifient la droite internationale et capitaliste de les faire se considérer comme les sauveurs du monde et nous le voyons clairement en Argentine avec Macri et au Brésil avec Bolsonaro : comment ces fascistes ont-ils gagné les élections? Faire participer les gens par le biais des réseaux sociaux et des médias de masse.

 

Que pouvons-nous faire pour ne pas se fourvoyer dans les réseaux? Ne répétez pas, ne retweetez pas, n'aimez pas et ne partagez pas les liens sans d'abord vérifier la source. Ne jouons pas au jeu de l'aveugle où tout le monde se fait avoir. S'il y a un message qui attire notre attention, nous devons arrêter nos impulsions, l'analyser, et si nous ne sommes pas convaincus de son contenu, consultons un ami pour qu'il ou elle puisse nous orienter, de cette façon nous ne tomberons pas dans la naïveté et finirons par placer la justification : "C'est ainsi qu'ils me l'ont transmise".

 

Avec le Venezuela, la même pratique est appliquée qu'au Brésil, déstabilisant, générant terreur et incertitude dans les réseaux sociaux. Disqualifier notre Président Nicolas Maduro, le traiter d'illégitime, de dictateur, de gouvernement hors-la-loi, qui tue les gens par la faim... Alors que c'est c'est tout le contraire.

 

Nous ne parlons pas de légitimité parce que Nicolas Maduro a été élu par plus de six millions de Vénézuéliens, nous ne faisons que défendre notre souveraineté. Si nous parlons de dictature, qui l'exerce vraiment ? Les secteurs de l'opposition et les hommes d'affaires guidés par l'empire nord-américain, l'OEA et les gouvernements satellites d'Amérique latine qui bloquent, exigent des sanctions, attaquent et menacent notre peuple. Les véritables gouvernements hors-la-loi sont ceux qui composent le "Cartel de Lima", Présidents voleurs et corrompus qui ont trahi leurs peuples.

 

Ne vous empêtrez pas dans les réseaux et ne devenez pas une marionnette vivante des marionnettistes qui cherchent avec leurs messages séditieux à générer une matrice d'opinion en vous manipulant, que vous deveniez, que vous fassiez et disiez ce qu'ils veulent... C'est ainsi qu'ils agissent et se comportent... Ne soyez pas une proie facile pour ceux qui ne sont pas honnêtes.

 

LA PATRIE N'EST NI DONNÉE NI VENDUE...LA PATRIE EST DÉFENDUE

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en espagnol

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page