Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: toujours de l'avant

par Bernard Tornare 30 Avril 2018, 12:54

Venezuela: toujours de l'avant
Par Elías Jaua Milano

 

Nous avons une semaine de campagne électorale paisible. Notre camarade Nicolas Maduro est le candidat de la Patrie, tandis qu'il continue à gouverner sur tous les fronts, en progressant dans ses réalisations, en maîtrisant les agressions contre l'économie et contre notre souveraineté. Il accumule la force populaire pour obtenir une grande victoire et être capable d'affronter avec plus de précision les défis que la situation complexe que nous vivons nous impose.

 

Les principaux candidats de l'opposition se déploient avec leurs offres trompeuses. Henry Falcón, candidat du Fonds monétaire international (FMI), hisse le drapeau de la dollarisation et de son inévitable conséquence, un paquet néolibéral. Soyons clairs, ne nous leurrons pas, dollariser c'est donner une autonomie monétaire au département du Trésor américain et cela se traduit par le gel et la réduction des salaires et des pensions, la disparition de l'investissement social de l'Etat dans l'éducation, la santé, la nourriture, et l'augmentation des taux de service public aux prix internationaux. 

 

D'autre part, il y a l'offre populiste d'un soi-disant messie, qui veut s'appuyer sur la foi chrétienne que professe la grande majorité des Vénézuéliens. En tant que peuple, historiquement, nous avons été capables de faire la différence entre notre foi profonde et honnête en Dieu, notre Seigneur, et l'exercice de la politique. Le pharisaïsme s'écrasera dans la conscience du peuple.

 

Maintenant, nous savons tous que ces candidats de l'opposition, comme les positions du bloc de l'opposition abstentionniste, font partie du même jeu qui est joué par la Maison-Blanche elle-même, par le gouvernement de Donald Trump, un gouvernement composé d'une élite raciste et très belliciste, qui a déclenché une offensive déstabilisatrice contre tous les peuples indépendants de ce monde.

 

Face à cette agression supérieure, il est impératif que les forces révolutionnaires sortent et se battent avec élan dans les jours qui précèdent les élections présidentielles.  Nous devons parvenir à une participation électorale massive pour préserver l'indépendance et la paix nationale, tout en continuant à lutter pour le caractère démocratique, populaire, éthique, socialiste et pro-Chavez de la révolution bolivarienne et exiger les modifications profondes et urgentes qui s'imposent.

 

A la veille du premier mai, fête internationale des travailleurs, nous devons élever notre conscience de classe pour contenir l'offensive réparatrice du néolibéralisme à travers le continent. Le Venezuela est aujourd'hui une tranchée de combat pour la cause prolétarienne dans le monde. Allons les travailleurs, avec Gaitán nous disons "Toujours en avant, jamais en arrière, que ce qui doit être est et que ce qui doit arriver, arrivera". Nous allons gagner par le chemin de notre socialisme et non par un autre. Vive les travailleurs du monde!

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en espagnol
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page