Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Haïti : le retour des Marines

par Bernard Tornare 29 Août 2021, 14:08

Haïti : le retour des Marines
Par Thomas Peralte

 

Il est difficile d'apprendre de nouveaux tours à un empire.


Une fois de plus, les Marines américains envahissent Haïti " pour la énième fois " sous couvert d'aide humanitaire.

 

Un bataillon de Marines américains du Camp Lejeune de Caroline du Nord est parti mercredi 18 août pour Haïti sous le prétexte de venir en aide aux victimes des catastrophes qui ont frappé les départements du Sud, des Nippes et de la Grand'Anse : un séisme de magnitude 7,2 le samedi 14 août, et les pluies diluviennes, les vents et les inondations de la tempête tropicale Grace qui ont balayé le pays, notamment le Grand-Sud, les 16 et 17 août 2021.

 

Le bilan provisoire fourni par l'Agence de protection civile s'élève actuellement à 2 189 morts et plus de 12 000 personnes ont été blessées. Selon l'Agence, le séisme a détruit plus de 7 000 maisons et en a endommagé plus de 12 000, laissant environ 30 000 familles sans abri. Des écoles, des bureaux et des églises ont également été démolis ou gravement endommagés.

 

C'est sous ce prétexte que les marines américains seront déployés à la demande de l'Agence américaine pour le développement international et de la Task Force-Haïti. Les Marines se joindront à l'effort international auquel participent actuellement des fonctionnaires de l'ambassade des États-Unis, d'autres services militaires américains et une équipe d'intervention en cas de catastrophe (DART) déployée en Haïti le 14 août.

 

"Une fois que 420 marins et environ 200 Marines seront arrivés, ils travailleront ensemble pour apporter de l'aide à Haïti : déblaiement des débris et réouverture des routes, recherche, sauvetage et évacuation des blessés. Nous avons à bord une équipe chirurgicale de la flotte qui sera en mesure de fournir une assistance médicale", a déclaré le lieutenant-colonel Cory Murtaugh, du corps des Marines des États-Unis.

 

Bien que les marines gringos n'aient pas besoin de trouver des excuses pour envahir un pays, dans ce cas, ils ont utilisé le prétexte d'être "gentils" et "solidaires" avec la tragédie haïtienne, et ont mis le pied dans un pays qu'ils ont envahi plusieurs fois et où ils contrôlent presque toujours leurs dirigeants.

 

Selon l'un des chefs de la marine : "Les troupes pourraient rester en Haïti jusqu'à quatre mois ou plus si nécessaire. L'USS Arlington sera déployé avec deux hélicoptères MH-60 Seahawk, une équipe chirurgicale et une barge de débarquement. En outre, les États-Unis envoient le transport rapide expéditionnaire de classe Spearhead USNS Burlington (T-EPF-10) qui servira également de plate-forme pour lancer des drones pour la surveillance aérienne, ainsi que deux avions de patrouille maritime P-8A Poseidon."

 

Ainsi, le peuple haïtien qui a subi malheur sur malheur, entre mauvais gouvernants et forces de la nature face à tant d'agressions, devra maintenant faire face à l'arrogance et à la volonté répressive de l'armée de la puissance impérialiste dominante de la région habituée à tuer, violer et torturer.

 

Haïti Liberté dénonce rigoureusement cet énième débarquement yankee sous des prétextes humanitaires pour souiller une fois de plus le sol haïtien de Dessalines, Péralte et Batraville. Le peuple haïtien doit rester vigilant, mobilisé. Si notre pays est confronté quotidiennement à des tremblements de terre et des tempêtes de la part de nos gouvernements, c'est parce que les États-Unis nous ont toujours imposé des laquais locaux non seulement pour déstabiliser à outrance le pays, mais aussi pour sauvegarder et défendre leurs intérêts hégémoniques.

 

Non à la marine américaine en Haïti !

 

Non à la domination impérialiste américaine en Haïti !

 

Vive la lutte révolutionnaire du peuple haïtien !

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en anglais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page