Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019 : l'Amérique à la croisée des chemins?

par Bernard Tornare 5 Janvier 2019, 22:39

2019 : l'Amérique à la croisée des chemins?
Par Carlos Santa María

 

Les nations américaines sont à un point d'ébullition très dangereux en raison de l'influence des Etats-Unis sur beaucoup d'entre elles.

 

Tout d'abord, il faut dire avec le plus grand sérieux que les défaites des forces armées américaines, un peu partout dans le monde, ont forcé Donald Trump à réévaluer le rôle des forces armées et leur échec probable dans les domaines où il est impliqué.

 

Ce qui précède implique une contradiction presque insurmontable : l'économie du pays du Nord est largement basée sur l'industrie de l'armement et l'absence de guerres menace la qualité de vie en son sein. D'autre part, chaque conflit démontre que la perte répétée d'affrontements militaires oblige à une fausse manipulation des médias montrant des victoires qui n'existent pas, qui ne peuvent être éternelles.

 

Par conséquent, le dirigeant et homme d'affaires doit appliquer une vision commerciale et tactique à son administration en essayant de surmonter les risques de catastrophe imminente. Cela implique l'ouverture d'autres fronts de conflagration et l'Amérique latine est son nouveau destin. Malheureusement pour la Maison-Blanche, les conditions ne sont plus les mêmes que dans les années 1970, où l'on pouvait agir en toute impunité.

 

Cette position dominante s'est développée à travers une stratégie de propagande idéologique qui se manifeste par le retour de la gauche comme facteur de pauvreté, d'autoritarisme, d'absence de liberté, voire de terrorisme, alors que les conservateurs sont censés garantir le développement et la stabilité monétaire.

 

Cependant, la vérité est différente : le système de privatisation de l'Etat, utilisant le trésor public pour accroître les fortunes des élites étrangères et internes à des niveaux immenses, s'est déchaîné, transformant le continent en une grande masse de pauvres ou de travailleurs qui vivent à la périphérie, cachés par la démagogie informative qui montre aux sociétés qui vivent "heureusement" à l'abri de la consommation.

 

Le résultat est le suivant : Le mandat péremptoire de Washington aux présidents des nations capitales pour qu'ils s'unissent contre les gouvernements souverains ; soutenir une campagne internationale de discrédit permanent sur l'autoritarisme présumé des présidents progressistes et réaffirmer le rôle légal de l'opposition à ces processus par la violence ; utiliser unilatéralement la procédure pour appliquer la Charte démocratique de l'OEA, qui a pour origine la répression des coups militaires et pour empêcher les dictatures des décennies précédentes en consacrant le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États, le respect de la souveraineté et l'autodétermination.

 

Au moins six événements auront lieu en Amérique en 2019 :

 

1 - L'Organisation des États américains (OEA), en tant qu'institution de Washington dirigée par Luis Almagro (du Frente Amplio por corrupción ética), se servira de ce forum régional pour encourager une campagne militaire, financière, de blocus et d'intervention contre les nations qui n'acceptent pas de remettre leurs ressources fondamentales aux puissances étrangères.

 


2 - Les gouvernements de la région à caractère néoconservateur et répressif mettront au point tous les mécanismes publics ou secrets pour appliquer les outils qui provoquent la déstabilisation des nations autonomes.

 


3 - Cette campagne de domestication politique confrontera les peuples de ces mêmes pays vassaux et ceux des agressés, ce qui consolidera un projet d'indépendance du joug du Nord et démontrera le caractère servile de ces gouvernements.

 


4 - La situation économique et politique sera directement proportionnelle : au fur et à mesure que la situation des classes ouvrières ou des secteurs appauvris s'aggravera, le degré de répression augmentera, entraînant la répression et même des coups d'Etat "parlementaires", "constitutionnels" ou militaires.

 


5 - Dans le cas des élections présidentielles en Argentine, en Uruguay, en Bolivie, au Panama, au Guatemala et en El Salvador, les résultats peuvent être favorables à des mandats progressistes, bien qu'au Panama et au Guatemala il n'existe pas de forces larges qui puissent contester le pouvoir aux classes privilégiées. Dans le Cône Sud, la répression contre Cristina Fernández et la performance brutale de Mauricio Macri pourraient surprendre.

 


6 - Le Venezuela sera très probablement renforcé cette année, en particulier avec le soutien de la Russie et de la Chine, ce qui impliquera une transition vers l'équilibre économique indispensable pour aller de l'avant. Cette situation n'implique pas que l'agression constante sera arrêtée puisqu'elle se poursuivra avec une campagne médiatique abyssale et un blocus contre la nation des Caraïbes.

 


Incontestablement, le Canada pour avoir suivi les diktats de Donald Trump et emprisonné illégalement Meng Wanzhou, directeur financier de Huawei, a signifié la détention en Chine de deux ressortissants, pour la défense desquels il n'a rien à soutenir démontrant que la servilité est contraire à la dignité nationale.

 


Enfin, les Etats-Unis poursuivront leur politique de défense des sociétés d'armement transnationales en promouvant une augmentation défensive présumée de plusieurs pays d'Amérique latine en tant que mécanisme de soutien de l'économie américaine. Naturellement, la crise interne, due principalement à la lutte de pouvoir entre démocrates et républicains, peut se terminer par un conflit qui affecte directement le président Trump. Si tel est le cas, la vision d'un destin manifeste ne sera pas modifiée, de sorte qu'il n'y a pas beaucoup d'options de changement si l'Amérique latine ne brandit pas dignement ses drapeaux d'autonomie et de liberté, la seule norme que les élites néoconservatrices doivent respecter.

 

Traduction Bernard Tornare

 

Source en espagnol
 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page