Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"# Yo soy Chávez!"

par Bernard Tornare 11 Janvier 2013, 17:53

Venezuela: des milliers de Chavez ont prêté serment.

Les chroniques vénézuéliennes de Jean Ortiz

11 janvier 2013

L'appel au peuple n'a pas été vain. Avec ou sans Chavez, il y a au Venezuela un mouvement populaire d'un haut niveau de conscience politique, de maturité révolutionnaire, une "unité civico-militaire" solide. Paradoxalement, l'absence de Chavez permet de mieux prendre la mesure de l'enracinement populaire de cette "révolution bolivarienne et socialiste".

Jeudi, face au palais présidentiel de Miraflores, ils étaient des dizaines de milliers à scander: "Con Chavez y con Maduro, el pueblo esta seguro (avec Chavez et Maduro, le peuple est confiant)". Petit livre bleu brandi de la main gauche et bras droit levé, la foule a juré de construire le socialisme, de défendre la Constitution, la patrie, la révolution bolivarienne et le "comandante" Chavez, dans la rue et sur tous les fronts. Cette force tranquille a une fois de plus mis en échec les plans putchistes de l'opposition. "Si l'opposition nous cherche, elle nous trouvera", a lancé le vice-président.

Vingt-sept pays latino-américains étaient représentés par leurs présidents, vice-présidents ou ministres des Affaires étrangères. Tous ont souligné le rôle décisif de Chavez dans les processus d'intégration continentaux, souverains , sans les Etats-Unis, ce vieux rêve des Libertadors. Qu'en pense la meute à Paris et ailleurs? Qu'en pense Alexandre Adler qui osa traiter Chavez, si élégamment, de "macaque"?

"Aucune conspiration"

Dans un discours offensif, le vice-président exécutif Nicolas Maduro a mis en garde l'opposition. Elle peut s'exprimer tant qu'elle le voudra, (d'autant plus que 80% des médias lui appartiennent), manifester, mais le peuple et "la direction politique" collective ne permettront aucune conspiration. La droite voudrait que le sang coule pour pousser Washington a intervenir. Sang froid, sérénité, esprit libre et mobilisation, a répondu Maduro. Le vice-président s'affirme de jour en jour comme un vrai leader, charismatique. Il est en train de gagner la confiance de larges secteurs du pays.

Personnage collectif

Le sondages indiquent que 68,5% des Vénézuéliens approuvent la décision du Tribunal Suprême de Justice: Chavez prêtera serment devant lui lorsque il lui sera possible de le faire. Entre temps, une nouvelle période constitutionnelle s'ouvre, le gouvernement travaille, les institutions fonctionnent... Avec ou sans Chavez, des millions de Vénézuéliens surtout les plus pauvres, sont plus déterminés que jamais, malgré leur tristesse, à construire une "patrie nouvelle", socialiste. "Y no se va, y no se va, el comandante no se va"... Il est devenu un personnage collectif.

Jean Ortiz

Source

"# Yo soy Chávez!"
"# Yo soy Chávez!"
"# Yo soy Chávez!"

Haut de page