Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela, le 14 avril 2013

par Bernard Tornare 10 Avril 2013, 12:32

C’est donc l’avenir du Venezuela qui se jouera le 14 avril prochain. Deux candidats sont en lice pour le poste de président de la République bolivarienne : Nicolas Maduro, successeur de Hugo Chavez et partisan convaincu des idées du "Comandante" et de l’autre côté Henrique Capriles, un libéral pro-étasunien, soutenu principalement par l’oligarchie locale et bien évidemment par ses alliés des USA.

Le Venezuela aura le choix entre poursuivre son développement ou alors "revenir" dans le giron des États-Unis, comme au temps bien triste des coups d’Etat de la CIA dans la région. Ce scrutin représente également beaucoup plus qu’une élection présidentielle interne. L’avenir de toute l’Amérique latine sera en jeu d’ici quelques jours.

Malgré le changement profond de toute l’Amérique latine depuis la prise du pouvoir par Hugo Chavez au Venezuela, et la création d’une véritable Union des nations sud-américaines (UNASUR) dont Hugo Chavez était incontestablement le fer de lance, il ne faut pas croire que le système "style CIA" qui a subsisté des décennies dans toute la région et que l’on croit aujourd’hui définitivement disparu, ne cherchera pas revenir pour se réinstaller aux commandes.

D'ailleurs,Nicolas Maduro n'a-il-pas accusé ouvertement les États-Unis de vouloir déstabiliser son pays, notamment à l’approche des élections? Car, quel est le but des Etats-Unis? C'est de mettre un terme aux nombreuses réalisations incontestables dans le domaine social et nourrir le pays le plus endetté du monde que sont les USA. Les Vénézuéliens dans leur majorité le savent parfaitement.

Les Etats-Unis n’ont pas arrêté un instant de calculer les différentes possibilités, tout en exprimant à maintes reprises à travers leurs médias" libres", que le Venezuela a "tout intérêt à revenir au partenariat stratégique" avec le pays de l’Oncle Sam.

D'après les derniers sondages, Nicolas Maduro est donné favori avec une avance considérable face à son adversaire. Il ne faut pas non plus oublier que Nicolas Maduro a été officiellement désigné par Hugo Chavez comme son successeur, sachant que le Commandant Chavez s’était préparé au pire dans son combat héroïque face à la maladie qui l’a emporté et qui avait discerné en Maduro le meilleur candidat pour poursuivre son oeuvre.

En cas d’élection de Nicolas Maduro, les grands projets du Venezuela seront très certainement poursuivis, de même que ses partenariats stratégiques avec de nombreux pays.
Reste donc à souhaiter au peuple vénézuélien de faire le bon choix le 14 avril entre le futur de Maduro ou le retour au passé de Capriles. Le monde entier est dans l'attente...

Bernard Tornare

Nicolas Maduro

Nicolas Maduro

Henrique Capriles

Henrique Capriles

Haut de page