Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une histoire de cirrhose...et quelques considérations.

par Bernard Tornare 26 Avril 2013, 14:55

Un jour Armand rencontre Jean et lui annonce que son ami Eugène est atteint d'une cirrhose et qu'il a contracté ce cancer alors qu'il ne boit pas d'alccol.
"Mais Armand, la cirrhose n'est pas un cancer", lui répond Jean.
"Bien sûr, que c'est un cancer, lui rétorque Armand, un brin irrité. Mon oncle en était aussi atteint et sa femme nous l,a assez dit. Alors je sais de quoi je parle".
Jean, un peu dans le doute, se promit de s'informer sur le sujet. Il chercha donc sur Internet des articles sur le sujet et découvrit alors que la cirrhose n'était, en effet, pas un cancer mais que cette maladie pouvait passer à un stade cancéreux. Ce qui n'est pas, bien sûr, la même chose.

De cette courte histoire, on en retire deux conclusions:
1° Que Armand a reçu une information.
2° Que Jean est allé chercher l'information lui-même
.
Alors, transposons maintenant: lorsque nous lisons, écoutons ou regardons nos médias, nous recevons l'information telle que ceux qui nous la donne veulent que nous la comprenions. Si nous la cherchons nous-mêmes, nous serons souvent surpris de constater que nos conclusions personnelles ne sont pas les mêmes que celles que l'on a bien voulu nous faire admettre.
Compter sur soi-même est souvent très préférable.


Dans le No 809 de l'hebdomadaire Marianne, un intéressant article de Philippe Cohen intitulé "Venezuela. Le pays qui fait rêver Mélenchon".

On peut retenir, entre autres, ce court extrait:
"(...) Même si ses propos peuvent paraître excessifs, Mélenchon n'a pas tort: depuis l'arrivée d'Hugo Chavez au pouvoir, en 1998, le Venezuela subit une incroyable maltraitance médiatique internationale. Un vrai spécimen d'enfumage qui devrait être enseigné dans les écoles de journalisme: mépris des faits, absence de sources, jugements subjectifs... les médias français, même de gauche, sont incapables de regarder sans juger la réalité vénézuélienne. (...)".
Cette étonnante critique, provenant du monde journalistique, démontre bien que nous recevons, en permanence, une information peu crédible de la part de nos grands médias. Il est plus que nécessaire de chercher les informations par nous-mêmes et ainsi de nous faire notre propre opinion.
Ne nous y trompons pas, cet exemple n'est pas unique.

Bernard Tornare

Pour rechercher de bonnes informations, le Web est un outil indispensable. Mais attention, il faut trier.

Pour rechercher de bonnes informations, le Web est un outil indispensable. Mais attention, il faut trier.

Une bonne presse existe.

Une bonne presse existe.

Les grands médias ne sont plus fiables.

Les grands médias ne sont plus fiables.

Haut de page