Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur Hugo Chavez, des mensonges et encore des mensonges

par Bernard Tornare 25 Mai 2011, 17:00

Il y a quelques années on avait pu lire dans les grands medias occidentaux, que sous une usine de fabrication de bicyclettes, le Venezuela cachait une fabrique d'armes de destruction massive. Information que le président Chavez avait d'ailleurs confirmée : «c'est exact, nous sommes en train de produire les premières bicyclettes atomiques». Eh oui, Hugo Chavez a aussi de l'humour.

Dernièrement une nouvelle campagne vient d'être lancée selon laquelle... l'Iran monterait une base de missiles au Venezuela. 

Rappellons-nous aussi quand le leader de la guérilla Raul Reyes fut assassiné en mars 2008 lors d'une attaque de l'armée colombienne en territoire équatorien contre un campement provisoire de la guérilla (province de Sucumbíos  au nord-est du pays). L'armée aux ordres d'Alvaro Uribe déclara avoir «trouvé sur les lieux» de l'assassinat, l'ordinateur personnel de Reyes. Ce fut sur cette base que le président Uribe et les grands médias accusèrent les présidents du Venezuela Hugo Chavez de «financer les FARC» et le président de l'Equateur Rafael Correa, de recevoir un financement de cette organisation pour la campagne de 2006.

Mais ce que vous ne verrez certainement pas dans vos journaux favoris c'est la décision de  la Salle Pénale de la Cour Suprême de Justice (CSJ) de Colombie qui a déclaré ce mercredi que «tout le matériel récupéré lors de la mort du numéro deux des FARC, Raul Reyes,  a été obtenu de manière illicite et n'a pas bénéficié de la chaîne normale de sauvegarde de données". Les mails soi-disant extraits des disques durs d'un ordinateur attribué à un dirigeant des FARC, ne peuvent pas être considérés comme preuves. 

Ces campagnes mensongères durent depuis douze ans contre la Révolution bolivarienne. Vu les derniers succès incontestables tant politiques qu'économiques d'Hugo Chavez, elles ne sont pas prêtes de s'arrêter.

Haut de page