Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Maduro va renforcer l'héritage du Commandant Chavez

par Bernard Tornare 20 Avril 2013, 17:43

Le 30 juin 2011, le Président Hugo Chavez a annoncé depuis la Havane, à Cuba, qu'une tumeur a été détectée avec des cellules cancérigènes, ceci après une intervention chirurgicale. À partir de ce moment et jusqu'au jour de son élection au commandement suprême, le chavisme a subit une forte turbulence. Durant ce laps de temps la vie politique et personnelle du Commandant s'est écoulée entre des opérations, des traitements médicaux intenses, une campagne électorale et diriger le gouvernement.

Il y a eu, en plus, les pressions constantes de l'opposition et les actions terroristes, comme l'incendie de la raffinerie d'Amuay (voir photo). L'antichavisme s'est activé et s'est déployé pour essayer de frapper la révolution, la sentant vulnérable. Tout cela a été accompagné par une guerre psychologique intense qui s'est même concentrée sur maladie de Chavez, en semant l'incertitude et du souci dans la population. La bourgeoisie vénézuélienne a commencé à placer ses pions en fonction de la disparition physique de Chavez, en voyant là une opportunité de conquérir le pouvoir.

Au milieu de cette réalité, Chavez nomme Nicolas Maduro, son chancelier, comme vice-président de la République et commence à lui déléguer des actes de gouvernement. Même dans cette grave situation, Chavez continue de garantir la paix et la stabilité au Venezuela.

Après le départ douloureux du Président Hugo Chavez. Nicolas Maduro assume alors la présidence de la République Bolivarienne,
L'absence physique du leader de la Révolution est transformée en un tragique vide politique. Son expérience de gouvernement, sa vision stratégique, son grand art oratoire, sa capacité de leadership manque; un vide qui est aussi traduit par le regret de son contact humain et de sa vivacité révolutionnaire.

Devant cette situation Nicolas Maduro accepte le mandat de Chavez et de la Constitution. Il parcourt le pays dans une campagne intense d'à peine 10 jours en se confrontant à un candidat bourgeois extrémiste de droite qui bénéficie d'un immense appui économique patronal et étranger.

Durant cette campagne Nicolas Maduro a pris des décisions importantes: Pour faire face au sabotage électrique il a promis prendre le contrôle absolu de cette industrie pour en finir avec les interruptions dans le service. La corruption ainsi que l'insécurité vont être assumées d'une manière frontale. Nicolas Maduro aura à gouverner, à garantir la stabilité du pays et être en même temps attaqué par un terrorisme médiatique national et international.

Car ce peuple, après la mort de son Commandant, sera toujours soumis à une guerre psychologique impitoyable et criminelle patronnée par l'empire nord-américain et ses affidés.

Ces derniers résultats électoraux rappellent la phrase du Commandant qui disait, paraphrasant Trotski, que la révolution a besoin du "fouet de la contre-révolution". Ces résultats forgeront et renforceront l'esprit de vaincre dans cette bataille pour la Révolution.

Le "fouet" de Chavez est présent dans un chavisme radical de plus de 7 millions et demi de vénézuéliens, disposés à renforcer l'héritage du Commandant. Ce chavisme pur et dur, grand dans la difficulté et dans la douleur après le départ physique de son leader.

Bernard Tornare

La Révolution Bolivarienne continue!

La Révolution Bolivarienne continue!

Le sabotage a eu lieu dans l’immense raffinerie d’Amuay (Etat de Falcon).

Le sabotage a eu lieu dans l’immense raffinerie d’Amuay (Etat de Falcon).

Haut de page