Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La politique d'Hugo Chavez est efficace

par Bernard Tornare 19 Octobre 2011, 11:09

A l'exception des pays Latins qui sont encore sous la domination des Etats-Unis, comme le Mexique et la plus grande partie de l'Amérique centrale, le reste de l'Amérique Latine non seulement a évité les crises qui affectent l'Europe et les Etats-Unis mais à joui d'une croissance trois fois supérieure à cette dernière au cours de ces dix dernières années. Depuis le début du nouveau millénaire on constate dans ces pays une forte croissance, une prospérité générale, une flambée des exportations, des importations en hausse, une plus grande coopération inter régionale et surtout une importante réduction de la pauvreté. Rien qu'au Brésil le nombre des pauvres a diminué de 30 millions.

A l'exception du coup d'état soutenu par les Etats-Unis au Honduras et leur intervention à Haïti et au Venezuela, les prises de pouvoir violentes ont disparues pendant cette décennie. Les institutions régionales se sont développées grâce aux avancées de l'UNASUR (Union des Nations Sud américaines) et de la Banque régionale d'Amérique Latine. Dans une moindre mesure, mais de façon très éfficace, l'ALBA (Alianza Bolivariana para los Pueblos de Nuestra América - Alliance pour les peuples de notre Amérique) a contribué à ce développement.

Sauf au Mexique, il n'y a pas eu en Amérique latine de coupes sociales comme aux Etats-Unis et en Europe. Les avancées les plus impressionantes ont eu lieu au Venezuela et dans une moindre mesure en Argentine. Le revenu minimum et les retraites ont augmenté de manière significative ainsi que les aides sociales aux plus démunis (les mères célibataires, les handicapés, les nécessiteux, etc.).

Pendant que les Etats-Unis et l'Union européenne impriment de plus en plus de billets et augmentent leur dette pour couvrir leur déficit commercial, l'Amérique Latine a quadruplé ses reserves de devises étrangères. Cela la met à l'abri des fluctuations et surtout de la dépendance au FMI, grand fossoyeur des décennies perdues de 1980 et 1990.

A l'exception de la Colombie (le principal allié militaire des Etats-Unis dans la région) qui demeure le champion du monde des assasinats de militants des droits de l'homme, de syndicalistes et de militants paysans, les violations des droits humains ont diminué. Tandis que les violations des droits humains des Etats-Unis et de l'Europe ont augmenté en proportion inverse par le biais des guerres coloniales en Irak, en Afghanistan et en Libye. Les violations en Amérique Latine se limitent principalement par les forces d'occupation à Haïti qui sont là sur l'ordre des Etats-Unis et de l'Europe.

Pour conclure, on peut encore affirmer que le Venezuela d'Hugo Chavez démontre que sa politique socialiste et révolutionnaire demeure la plus efficace en matière sociale et économique. Ce n'est donc pas étonnant si, dans un tout récent sondage, les vénézuéliens ont confimé la politique de son gouvernement à près de 66%.

Haut de page