Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hugo Chavez, ses nationalisations sont primordiales

par Bernard Tornare 3 Novembre 2010, 12:07

Au cours de son émission dominicale radio-télévisée "Alo Presidente", Hugo Chavez a annoncé la nationalisation de la compagnie sidérurgique Sidetur et de six projets immobiliers en cours de construction par des entrepreneurs privés. Huit autres programmes pourraient  être nationalisés à terme. Car le Venezuela souffre d'une offre insuffisante pour répondre à la demande d'environ 100'000 logements par an. Le gouvernement d'Hugo Chavez a signé dernièrement des accords prévoyant la construction de milliers de maisons avec deux de ses principaux alliés, l'Iran et la Russie. Le gouvernement va également débloquer 1,5 milliards de dollars, afin de financer un plan d'urgence pour reloger des familles habitants dans des zones à hauts risques. Toutes ces décisions, on le voit, ont pour but de rendre le pays indépendant des multinationales et, aussi, de répondre aux besoins pressants de la population vénézuélienne.

Depuis 2007, Hugo Chavez a nationalisé différents entreprises stratégiques dont Electricidad de Caracas et la Compañia Anónima Nacional Teléfonos de Venezuela (CANTV), contrôlées par des capitaux US. Car il faut le savoir, ces privatisations, frauduleuses, ont coûté très cher aux consommateurs de ces entreprises. Ainsi, CANTV, contrôlait alors 83% du marché Internet, 70% du marché des communications téléphoniques nationales et 42% des appels internationaux. Mais toutes les zones jugées "non rentables" ne sont tout simplement pas couvertes et l'on se trouve avec les trois quarts des centres urbains desservis. De plus, profitant de son monopole, CANTV a fait exploser les prix, qui sont alors parmi les plus cher du monde.

Où que l'on se trouve sur notre planète, les privatisations ont toujours lieu sous prétexte de combattre le "le monopole d'Etat", mais en réalité, elles instaurent rapidement un monopole du privé qui se retournent toujours contre les consommateurs. Par contre, la nouvelle politique mise en place par le gouvernement s'est voulue au service des consommateurs. L'Etat a investi dans des zones qui ne sont pas rentables d'un point de vue du marché et a permis a tous les vénézuéliens d'avoir accès aux services téléphoniques et à Internet.

Les télécoms présentent aussi une importance stratégique pour l'économie vénézuélienne. D'abord, les bénéfices réalisés par CANTV prenaient systématiquement le chemin des Etats-Unis et ses propriétaires (la multinationale US Verizon) avaient soutenu le coup d'Etat de 2002. Il est évident que le gouvernement d'Hugo Chavez ne pouvait pas laisser le pouvoir de bloquer toutes les communications téléphoniques entre n'importe quelles mains.

Les nationalisations sont des étapes indispensables de la Révolution bolivarienne. Hugo Chavez et son gouvernement défendent les intérêts du peuple vénézuélien, mais reste aussi ouvert au monde.

C'est aussi ça le socialisme du 21ème siècle.

Haut de page