Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hugo Chavez, la révolution agraire, les nationalisations

par Bernard Tornare 17 Octobre 2010, 17:48

Le 4 octobre, Hugo Chavez annonçait la nationalisation d'Agroisleña, le géant de l'industrie agro-alimentaire vénézuélienne, producteur d'engrais et de produits chimiques. Agroisleña fournit actuellement 60% des matières premières utilisées dans le secteur agricole. Elle portera, à l'avenir, le nom de Agropatria. Les toutes premières mesures, attachées à cette nationalisation, sera la baisse immédiate du prix des semences, des engrais et des produits agro-chimiques. Dans sa "Ligne de Chavez" du 10 octobre, Hugo Chavez indiquait son but: Mener la guerre contre les latifundistes pour éliminer la grande propriété terrienne, source d'exploitation et d'asservissement social: "Que les latifundistes sachent qu'est fini le temps de l'oligopole dont ils ont tellement profité: aujourd'hui est venue l'heure d'accélérer la révolution agraire".

Hugo Chavez a aussi annoncé la nationalisation de deux entreprises stratégiques dans le développement de la production nationale. Celle du site de production d'engrais Fertinitro appartenant à l'américain Koch et à l'italien ENI. Cette nationalisation d'un site majeur dans le monde pour la production d'engrais va se concevoir dans le cadre du "plan de souveraineté agro-alimentaire". Ensuite le tour de Veneco, entreprise spécialisée dans la production de lubrifiants. Cette nationalisation est réalisée non seulement pour "continuer à construire la  patrie socialiste et la souveraineté du pays"mais elle était une nécessité par la position de monopole que l'entreprise avait acquise auprès de la compagnie nationale pétrolière PDVSA. Ce qui lui permettait de spéculer au détriment du peuple vénézuelien.

Tout ce processus bénéficie du soutien de l'UNETE, principale centrale syndicale. On assiste là à la première étape de l'approfondissement de la révolution socialiste, thèse défendue pendant la campagne des élections législative. L'accélération de la Révolution agraire et de la politique de nationalisation au Venezuela, annoncée par Hugo Chavez, est en route. Pour le bien de son peuple.

Haut de page