Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contre Hugo Chavez: Le sabotage

par Bernard Tornare 19 Juin 2010, 16:41

Vous avez certainement entendu parler de l'USAID, une agence indépendante du gouvernement des Etats-Unis, qui a pour mission d'aider à réduire la pauvreté, promouvoir la démocratie et la croissance économique, soulager les victimes des catastrophes naturelles et prévenir les conflits. Son budget annuel a été en 2006 de 9,1 milliards de dollars. Elle est active dans de nombreux pays, surtout où les américains ont des intérêts économiques et stratégiques comme l'Afghanistan, l'Irak ou Haïti. Elle est présente au Venezuela.

Avec le financement direct de Washington, l'USAID et d'autres agences de ce type ont soutenu les groupes patronaux, médiatiques, politiques et syndicaux qui ont perpétré le coup d'Etat en 2002. Coup d'état suivi d'un sabotage économique qui a fait fermer l'industrie pétrolière et privé la population de produits de consommation de base. Mais ils n'ont pu chasser Hugo Chavez du pouvoir, comme nous l'avons vu dans un billet précédent.

Tout ceci ne vous rappelle rien? Mais oui, dans les années 70...le Chili, Allende! Eh oui! L'Histoire se répète et la méthode ne change pas.

En 2007, ils remettent ça en provoquant, à l'échelle du pays, des pénuries de produits qui font monter brutalement l'inflation. Ils font descendre des manifestations dans la rue et alimentent l'attention des médias internationaux qui dépeignent le gouvernement d'Hugo Chavez comme dictatorial, répressif et en pleine crise.

Ces dernières semaines de nouvelles vagues de sabotage se sont produites. Parfois le sucre est absent des rayons des supermarchés, provoquant la panique, d'autres fois, c'est le lait ou la farine ou encore les haricots. Ensuite, des quantités massives de ces produits sont trouvées dans des containers ou des entrepôts appartenant à des entreprises privées ou gérés par des fonctionnaires corrompus.

Vous avez vu ou entendu dans nos médias occidentaux la découverte de 32 tonnes de nourriture décomposée (de l'huile, du café, du sucre, du beurre, du riz, des pâtes, de la viande et du lait). Cette découverte a été faite par l'agence de renseignements vénézueliens. Les produits étaient destinés à être vendus dans les supermarchés subventionnés par l'Etat. Ce que vous ne savez certainement pas, c'est que ce sont des fonctionnaires corrompus qui les avaient laissés volontairement pourrir là pour provoquer des pénuries.

Comme vous le voyez, le Venezuela devra encore lutter pour que son peuple retrouve sa dignité. Mais, quelque soit son masque, l'ennemi est connu...comme ses méthodes.

Hugo Chavez portera encore longtemps son uniforme.

Haut de page