Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec Hugo Chavez, la démocratie prend une nouvelle forme

par Bernard Tornare 5 Janvier 2011, 15:13

Tous les vrais démocrates en rêvait... Hugo Chavez l'a réalisé.

L'assemblée nationale vénézuélienne a adopté une réforme de la loi sur les partis politiques. En vertu de ces nouveaux amendements, les députés élus au Parlement qui changeront de parti ou qui en fonderont un nouveau pendant leur mandat seront dorénavant suspendus de leurs fonctions ou interdits d'exercer une fonction politique. Cette réforme stipule également que tous les députés qui se conduiront de façon contraire aux orientations et positions politiques présentées dans leur programme électoral commettront une fraude envers les électeurs.

Mais qui pourrait s'opposer à une telle formulation de la démocratie? Combien de fois avons-nous été berné par des politiciens qui disent ce qu'une bonne partie des gens veulent entendre pour se faire élire mais qui, une fois élus, font le contraire de ce qu'ils avaient dit. N'en n'avons nous pas marre de cette supercherie, de ce mauvais théâtre de la démocratie?

Ici on vote pour pour des personnes sensées défendre l'intérêt général, mais au final ce sont des lobbies représentant une infime partie de la population qui gouverne. Un exemple parmi d'autres? En Suisse, par décret, le gouvernement a décidé à la fin de l'année passée, que lors d'une hospitalisation tous les malades de plus de 25 ans devront obligatoirement payer une taxe de 15 francs (12 euros) par jour pour les frais de repas. Cette décision mettra un peu plus en difficulté  les assurés modestes. Mais c'est un cadeau de 115 millions de francs ( 91 millions d'euros) aux assureurs. En outre les lunettes ne seront plus remboursées par l'assurance de base. La malvoyance n'est plus une maladie. Cadeau...

On le voit et on le constate tous les jours, nos dirigeants ne représentent nullement la population mais les loobies qui les financent. Alors, bien sur, ce qui choque notre système démocratique c'est que Hugo Chavez a enlevé tous les pouvoirs aux loobies qui ne peuvent plus, par cette nouvelle loi, à le reprendre. Ce pouvoir appartient au peuple et non plus aux fortunés.

La plupart des démocraties occidentales tremblent à la seule idée de cette possibilité. Les grands médias, dans un parfait ensemble, hurlent à la dictature. De plus en plus de citoyens, heureusement, prennent conscience que les limites du supportable sont atteintes. En Europe de nouveaux partis politiques se créent et s'organisent afin de combattre ce système capitaliste de plus en plus dégradant et destructeur.

C'est d'Amérique latine, d'un petit pays appelé Venezuela que nous vient l'exemple. C'est un homme courageux, Hugo Chavez, qui envers et contre tout défend son peuple avec ce courage qui l'a toujours caractérisé.

Gracias Latinos!

Haut de page