Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au Venezuela, les réussites incontestables d'Hugo Chavez

par Bernard Tornare 26 Avril 2011, 17:49

Dans les rapports publiés à la fin de 2010 et au début de 2011 par la CEPAL, le PNUD et l'UNESCO, organismes de l'ONU, et selon les récentes mesures faites sur base de l'indice GINI (Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus dans une société donnée, développée par le statisticien italien Corrado Gini) , entre autres études, le Venezuela apparaît d'ores et déjà comme la nation la plus égalitaire de la région.

Selon l'institut de sondage Gallup (avril 2011) le Venezuela est placé  au sixième rang mondial avec 5 % de plus que les Etats-Unis, pour la perception qu'a la population de son bien-être pour les cinq prochaines années. En effet, 64 % de la population considère vivre dans le bien-être.

En 2010 l'ONG chilienne indépendante Latinobarómetro avait déjà enquêté sur ce thème et conclu dans son rapport que le Venezuela figure aussi parmi les premiers pays de la région latino-américaine où les habitants croient dans la démocratie à 84% (Voir le billet du 07.03.2011. "Les Etats-Unis financent les opposants à Hugo Chavez").

En outre  le président Hugo Chávez a annoncé, lors du conseil des ministres qui a suivi les vacances de Pâques, une augmentation de 25% du salaire minimum. Ce salaire est déjà le plus élevé d'Amérique latine. Ceci concerne plus du 21% de la population active que ce soit dans le service public ou dans le privé. “A ceci il faut ajouter le ticket alimentation et d'autres droits ou allocations qui forment le salaire intégral” a précisé le président Hugo Chavez.

Alors que le niveau de vie au Venezuela augmente grâce à la politique sociale très active du gouvernement d'Hugo Chavez, aux Etats-Unis, première puissance mondiale, le rêve américain tourne au cauchemar. Selon Arianna Huffington (journaliste d'origine greque installée aux Etats-Unis et qui dirige le "Huffington Post", le deuxième site d'information le plus consulté dans le pays et l'auteur du livre "L' Amérique qui tombe"), un Américain sur huit vit grâce aux bons alimentaires. Plus de 120 000 familles se déclarent en faillite tous les mois: la classe moyenne est en voie de disparition. Un Américain sur cinq est sans emploi ou sous-employé. La désinstrualisation est galopante. Les infrastructures sont délabrées: le système de canalisations date de la guerre de Sécession; un quart des ponts est structurellement déficient. Secteur le plus dévasté, l'enseignement: 30% des lycéens quittent l'école sans diplômes.

Nous Européens, quelle direction allons-nous prendre? Quel exemple allons-nous suivre? Il devient urgent de choisir.

Haut de page