Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela: Etre révolutionnaire, c’est apprendre de ses erreurs et ne pas les répéter

par Bernard Tornare 9 Décembre 2015, 13:09

Venezuela: Etre révolutionnaire, c’est apprendre de ses erreurs et ne pas les répéter

Ecrit par Christian Tirefort *

Lorsque j’ai appris les résultats des élections du 6 décembre au Venezuela, j’ai tout d’abord pensé me taire. Puis une colère sourde m’a saisi en entendant un commentateur économique d’une chaîne française de TV. Il affirmait que le bilan économique était catastrophique. J’ai tout de suite pensé au bilan social : un recul massif de la pauvreté, un magnifique développement de la scolarisation, une mise en place d’un système de santé accessible à toutes et tous, etc. Et je me suis dit que deux notions de la richesse s’affrontaient, celle des riches contre celle des peuples. Pour les premiers, la minorité, le capital est la richesse, pour les seconds, une énorme majorité, le bien-être est la richesse, avoir un toit, de quoi manger, pourvoir s’instruire et se soigner.

Alors pourquoi le peuple vénézuélien a-t-il voté pour la minorité surfriquée ? La question me taraude la tête depuis longtemps. Un début d’explication existe bien-sûr : plus du 70% des médias appartient à l’opposition et bombarde jour après jour le gouvernement. Il eut fallu rétablir un équilibre sur ce plan, cela quitte à recevoir des leçons de la presse mondialisée aux mains des multinationales.

Mais il n’y a pas que cela. Nous croyons tous qu’une phase de transition est nécessaire pour gagner du temps et installer le socialisme. C’est de la naïveté. Toute phase de transition est saisie par les tenants du capitalisme pour saborder le travail des révolutionnaires. Elle nous place sur la défensive. Il faut cesser d’être angélique et croire qu’un répit est possible, il faut au contraire immédiatement désarmer l’ennemi, neutraliser le capital pour instaurer les valeurs économiques qui priveront les capitalistes de leur pouvoir pour le transmettre au peuple.

Autrement nous subirons une guerre économique et des sabotages ininterrompus. Etre révolutionnaire, c’est apprendre de ses erreurs et ne pas les répéter.

Christian Tirefort

*Christian Tirefort est membre du Réseau Salariat. Auteur du « Manifeste pour un nouveau Contrat social » édité par l’Harmattan, à Paris. Coordinateur du MvRC (Mouvement vers la Révolution Citoyenne).

Haut de page